Hébergement pour les femmes résidant dans le canton de Vaud

Structure

Pour un temps déterminé, nous sommes en mesure d’offrir aux femmes qui remplissent les conditions d’admission, une place dans une maison sécurisée à Lausanne.

Seules les femmes, accompagnées ou non de leurs enfants, peuvent être hébergées au Centre d’accueil. Les autres prestations sont offertes tant aux hommes qu’aux femmes.

Conditions d’admission

  • Femme majeure
  • Victime de violences conjugales ou familiales
  • Résidante dans le canton de Vaud
  • Avec ou sans enfants

Il est important que vous formuliez vous-même la demande, même si un ou une professionnel·le peut nous appeler pour toutes informations utiles ou une prise de contact.

Dans la mesure du possible, pensez à prendre avec vous:

  • Votre pièce d’identité
  • Votre carte d’assurance maladie
  • Quelques effets personnels

Sauf cas de force majeure, merci de téléphoner avant de vous rendre sur place. Nous pourrons mieux évaluer votre demande, vous renseigner sur les places disponibles et participer à une autre orientation, le cas échéant.

Le Centre d’accueil MalleyPrairie n’entre pas en matière dans les cas suivants

  • Présence de troubles psychiques importants
  • Problèmes d’addiction (alcool, drogue)
  • Manque important d’autonomie

Des contrats d’exception peuvent néanmoins être rédigés, notamment pour des personnes sous méthadone ou antabuse. L’admission se fait alors après consultation de l’équipe et de la direction.

Suivi

Nous assurons un accompagnement psycho-social sous forme d’un entretien individuel hebdomadaire au minimum. Notre équipe de professionnel·les est composée d’intervenantes et intervenants sociaux, formés pour entendre les besoins des femmes victimes de violences conjugales ou familiales, et qui poursuivent un double objectif:

  • protection
  • autonomisation

Le travail de protection des femmes passe par l’accueil dans un lieu sécurisé, l’évaluation de la situation de violence et de danger, l’information quant aux alternatives à celle-ci et la mise en route de diverses démarches juridiques si souhaité.

Quant au travail d’autonomisation, il vise à aider les femmes à mettre en place de nouvelles conditions de vie en dehors de l’emprise et de la violence, en abordant des thématiques telles que l’identité, l’estime et la confiance en soi, la valorisation de ses propres ressources et projets.

Soutien mère-enfant

Au Centre d’accueil MalleyPrairie, nous portons une attention toute particulière aux enfants qui vous accompagnent, lesquels nécessitent une prise en charge spécifique.

L’équipe d’intervenantes mère-enfant est composée de psychologues et de socio-éducatrices. Elles s’assurent du bien-être des enfants et propose un accompagnement personnalisé. Elles vont notamment

  • Offrir une écoute permettant aux mères et aux enfants d’exprimer leurs besoins, inquiétudes, difficultés et émotions dans un cadre sécurisant
  • Aider les enfants à donner du sens aux événements qu’ils ont vécus
  • Sensibiliser les mères aux conséquences néfastes de la violence sur les enfants
  • Favoriser les compétences parentales des mères et préserver la relation avec le père autant que possible
  • Faire émerger les ressources de la famille, afin d’éviter à l’enfant d’être à nouveau exposé à des violences

Des temps d’animation sont également proposés aux enfants afin de leur offrir un espace où ils peuvent se rencontrer, tout en leur permettant d’être à leur place d’enfant. Les animations développent et valorisent la notion de plaisir à être en relation et donnent la possibilité à l’enfant d’exprimer ses ressources et ses compétences personnelles.

En cas de besoin, les enfants peuvent être pris en charge par notre garderie La Prairie avec qui les intervenantes collaborent étroitement.

Espace père-enfant

Les enfants sont des victimes collatérales de la violence conjugale et, s’ils sont souvent soulagés d’être soustraits à la violence, ils peuvent aussi être déstabilisés et insécurisés par la perte de leurs repères et, parfois, du lien avec leur père.

La création d’un espace père-enfant au sein du Centre d’accueil vise à mieux protéger les droits des enfants, à favoriser le maintien des liens affectifs avec leur père et à maintenir le rôle parental actif de ce dernier.

Ainsi, à certaines conditions, les pères peuvent visiter leurs enfants au sein du Centre, dans l’attente d’une décision judiciaire ou lorsque les parents n’ont pas pu se mettre d’accord pour une visite à l’extérieur.

Financement

La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) garantit la majeure partie des frais de votre séjour.

En cas de revenu, une participation à ces frais, adaptée à votre revenu, vous sera néanmoins demandée.